Ed Gein : Autopsie d'un tueur en série

Livre

Schechter, Harold - Auteur du texte | Powell, Eric - Auteur du texte. Auteur

Edité par Guy Delcourt Productions - 2022

Ce récit révèle la véritable histoire d'un malade mental sous l'emprise d'une mère bigote et abusive. Cette biographie factuelle d'Ed Gein se focalise sur son enfance et sa vie de famille malheureuses, et sur la façon dont elles ont façonné sa psyché. Il explore aussi le choc collectif qui entoura l'affaire et la prise de conscience que les tueurs peuvent être des citoyens ordinaires.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des professionnels

  • Une bande-dessinée effroyable et réussie 5/5

    Il a fait la une de tous les journaux américains, il a été érigé au rang de mythe, inspirant aussi bien films d'épouvante, comme Massacre à la tronçonneuse, que les films à suspense, comme Psychose, bref, il a profondément fasciné le monde : Ed Gein. Ce comics en noir et blanc ne s'interdit cependant pas de dépeindre son personnage en nuances de gris. On retrace sa vie, de son enfance à sa mort, presque de manière neutre. C'est par les réactions des personnages extérieurs et sur les journaux d'époque que l'horreur, l'abasourdissement suscité par les actes extrêmement violents d'Ed Gein sont dépeints. Les traits durs assortis de couleurs estompées, on fait face à la dualité d'un homme que personne n'arrive vraiment à cerner. Renseignés, les auteurs ont fait un travail de précision qui ne nous laisse pas indemnes.

    J - Le 15 mai 2022 à 17:50
  • Très bien documenté, dessin impeccable, hyper réaliste 5/5

    Dans la lignée du "Mon ami Dahmer" de Derf Backderf, plongez dans la vie d'Ed Gein, l'un des pires serial killer des USA, ayant inspiré le roman "Psychose" et l'univers du cinéma : "Le silence des agneaux", "Massacre à la tronçonneuse" ou "Halloween" (rien que ça !). Ed est plutôt bien intégré à sa communauté, il est serviable, doux, on le considère un peu comme l'inoffensif "idiot du village". Alors, lorsque l'on découvre que la petite ferme des Gein est le théâtre d'actes dépassant la compréhension, tout le monde tombe de haut et le trauma collectif ne sera jamais vraiment digéré. Les deux auteurs se servent des documents et journaux de l'époque pour retracer son parcours et essayer de comprendre sa psychologie et sa psychose. Une psychose où se mêlent un amour/haine de la figure maternelle, un père soumis, de la nécrophilie et une passion pour certains cultes éloignés (cette théorie est développée par les auteurs eux-mêmes) qui amèneront à la mise en place de ses propres rituels barbares. Très bien documenté et le dessin de Powell est parfait.

    Cynthia DELUGEARD - Le 10 mai 2022 à 18:22